Bienvenu(e)s !

« Qu’est-ce que cette statue intouchable qu’on appelle la démocratie ? Comment fonctionne-t-elle ? Pour quel profit ? Comment les gens peuvent-ils accepter de jouer avec des règles truquées ?  ». A l’aune des échéances de 2022, les interrogations de l’écrivain portugais José Saramago - prix Nobel de littérature - trouvent une résonance particulière. 

Le Pays des Souris est un blog personnel sur lequel j'apporte les premiers éléments de réponse. Au gré de mes articles, j'offre un éclairage décalé sur l'actualité politique du pays, décortique avec humour l’état de la démocratie représentative et propose une analyse sur l’origine de ses dysfonctionnements. 

Le titre ''Pays des Souris'' est emprunté au célèbre discours Mouseland prononcé par le sénateur nord-américain Tommy Douglas en 1965.

A travers ce blog, je me fixe pour objectif de répondre à cette question capitale : sommes-nous gouvernés par des Chats ?

cropped-Logo_v2.png

    En réaction à ma dernière Lettre concernant la présidentielle de 2022, certains d’entre vous m’ont indiqué avoir proposé ma candidature à la Primaire Populaire. Je les remercie chaleureusement pour cette marque de confiance. Cette initiative est pour le moins inattendue mais elle me laisse à penser que nous aurions peut-être intérêt à l’accompagner et à la soutenir. 

    Un vieux sage - qui connait bien le monde des Chats et qui se reconnaîtra - m’a rappelé récemment cette réalité de bon sens : « pour changer la donne il faut d'abord jouer avec les règles du jeu en vigueur ». C’est sur ce principe que le Parti du Vote Blanc avait imaginé son « candidat-blanc-démissionnaire ». C’est également sur ce principe que nous pourrions envisager ma participation.

   Comme vous le savez, le Parti du Vote Blanc n’a pas prévu, faute de moyens, de présenter un « candidat-blanc » pour 2022. Il ne serait donc pas question de prendre part à la primaire populaire sous l’étendard exclusif du vote blanc. En revanche, rien n’interdit de profiter de cette procédure et de son exposition médiatique pour défendre les thèmes abordés depuis 4 ans au coeur de mes Lettres : citoyenneté, exemplarité, solidarité, représentativité, équité sociale et fiscale, laïcité, conscience de la Terre.

    Cette primaire citoyenne n’est pas la seule du genre. Elle souffre à mon sens d’un affichage trop partisan pour revendiquer le qualificatif de ‘’populaire’’, au sens le plus large, le plus noble et le plus neutre du terme. Elle offre cependant un espace de débat autour de la question démocratique et des graves dysfonctionnements avec lesquels nous vivons chaque jour. Elle s’appuie notamment sur un socle de propositions proches de celles que je détaille dans mon livre et laisse le champ libre à d’autres propositions que nous pourrions formuler collectivement.

    Ma candidature - si elle devait se concrétiser - n’ayant pas été anticipée, elle arriverait tardivement au regard du calendrier établi par les organisateurs. Mais elle constituerait un symbole fort de l’attente des citoyens pour un nouveau profil de candidats et confirmerait le rejet des habituelles têtes de gondoles des partis. 

    Pour ceux d’entre vous qui trouvent l’idée pertinente et susceptible de faire avancer le débat démocratique, vous avez le pouvoir de décider de la suite. Il vous suffit pour cela de vous rendre sur le site de la Primaire Populaire et de proposer ma candidature. C’est extrêmement simple et gratuit. Vous n’avez qu’à suivre la procédure et « proposer quelqu’un d’autre ». Pour être validé, mon nom doit être proposé par au moins 500 personnes.  C’est à cette condition qu’il apparaîtra dans le trombinoscope des candidats et s’ajoutera à la sélection initialement prévue par les organisateurs. Ensuite, et ensuite seulement, vous pourrez voter pour ma candidature.

    Le calendrier est assez serré. La période de parrainages s’arrête le 10 octobre. Si vous souhaitez que je figure dans cette Primaire pour porter la voix des Souris qui ne se résignent pas, il faut donc faire vite…et faire passer le message autour de vous !

   A vous de jouer ! 

image-a-la-une-1.png
photo 2.PNG.jpeg

Abstention : piège à con ?

Inspirée de la célèbre formule de Jean-Paul Sartre, ''élections piège à con’’, la question trouve tout son sens à l'approche de nouvelles élections alors qu’une fois de plus le phénomène abstentionniste se confirme comme le premier parti de France. Mais plutôt que de s’en émouvoir, il convient de comprendre le sens de cette abstention à la fois massive et systématique.

Que dit-elle ? A quoi sert-elle ? A qui sert-elle ?!

Les larmes de crocodile

Combien de temps encore allons-nous commenter les records d’abstention sans jamais y répondre ? A combien de ‘’coup de tonnerre’’ ou de ‘’véritables séismes’’ allons-nous encore assister avant de réfléchir à ce qui pourrait lutter contre cette abstention majoritaire qui fragilise la légitimité des élus ? Combien de temps allons-nous laisser une minorité militante décider pour le peuple Français tout entier ?

Macron ou Le Pen ?

A moins d'un an de l'élection présidentielle, la tendance se confirme. Le deuxième tour devrait se jouer entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, les sortants de 2017. Une configuration jugée confortable pour le chef de l’état, persuadé de bénéficier de la protection du ‘’front républicain’’.

Mais contrairement à 2017, la victoire du chef de l’état serait extrêmement serrée. Cette fois, c'est certain. Le FN ne fait plus peur.

Le Pays des Souris

Il était une fois, dans une galaxie lointaine, très lointaine, un lieu imaginaire, un pays merveilleux appelé le Pays des souris

Le pays des souris était bien organisé. Chacune avait sa place et jouait un rôle dans la société. Elles avaient même un parlement et tous les 5 ans, elles votaient pour leurs représentants. Ainsi, à chaque élection, toutes les petites souris avaient pris l’habitude de se rendre aux urnes afin d’élire leur gouvernement, un gouvernement constitué de gros chats noirs. 

Vote obligatoire

C’est une vérité que Monsieur de La Palice lui-même ne pourrait contester. Pour lutter contre l’abstention, il suffirait de rendre le vote obligatoire. On appelle ça enfoncer une porte ouverte.

La tentation peut être grande chez certains élus en quête de légitimité électorale, mais derrière l’évidence d’une telle révélation se cachent de nombreux pièges qui auront certainement échappé aux partisans du vote obligatoire.

''France'' cherche candidat

A l’heure où les partisans du monde d’avant osent se présenter comme les artisans de la France d’après, où les calculs d’appareil risquent de l’emporter sur les véritables attentes de la population, il est temps qu’une alternative citoyenne de reconquête du pouvoir s’organise. 

Pour éviter que 2022 ne soit que le bégaiement de 2017, l’émergence d’une candidature dite de la société civile s’impose comme la seule réponse crédible à l’impasse des partis. 

Theodule.001.jpeg

Les Recasés de la République

  L’ancienne garde des sceaux, Elisabeth Guigou vient donc de démissionner de la Commission sur l’inceste et les violences sexuelles. Sa légitimité à la tête de cette nouvelle institution était sérieusement remise en question en raison de sa proximité avec Olivier Duhamel, accusé d’inceste sur son beau-fils.

L’affaire révélée par Camille Kouchner est évidemment dramatique. Elle soulève notamment la question de la prescription pour des faits aussi terribles. Mais une autre question me vient spontanément. Que faisait Elisabeth Guigou à la tête d’une telle commission ?!

Si j'étais candidat en 2022

La campagne de 2017 a révélé une difficulté que mon engagement désintéressé ne m’avait pas permis d’apprécier à sa juste valeur. Les électeurs votent en effet pour quelqu’un qui promet de faire des choses. Peu importe qu’il les fasse ou non après son élection. Une fois élu, il aura 5 ans pour changer d’avis et justifier ses renoncements.

Cette certitude désormais acquise, je n’ai pu m’empêcher d’imaginer de quelle manière le projet du « candidat-blanc » de 2017 pourrait évoluer en candidature citoyenne pour 2022.

13016023.jpg

Péché capital

Il y a, dans le refus d’Emmanuel Macron à reconnaître le vote blanc, quelque chose de révélateur de sa filiation avec l'ancien monde politique et ses pratiques détestables.

Mais la décision du monarque n’est évidemment pas due au hasard. Certainement inspiré par Machiavel, Emmanuel Macron vise sa propre réélection de 2022. Il désigne Marine Le Pen comme seule opposante à sa politique et, dans une forme de bégaiement de l’Histoire, entend bien rejouer le match de 2017, certain d’une nouvelle victoire en 2022.

2022.001.jpeg

Une Souris au royaume des Chats

Il y a deux façons de concevoir la démocratie. La première repose sur le principe que les citoyens ont le pouvoir de désigner ceux qui exercent des responsabilités publiques. Cette définition est celle de la démocratie telle que nous la connaissons aujourd’hui. Les partis politiques désignent leurs candidats ; les électeurs choisissent l’un d’entre eux. Nous pouvons considérer que la démocratie ne se limite pas à choisir tous les 5 ans entre une erreur et une bêtise. C’est un système où tous les citoyens sont en capacité d’exercer des responsabilités publiques.

Chats-noirs.jpg

Les Copains d'abord

Face à notre armée Mexicaine de hauts fonctionnaires, on serait en droit de considérer que l’Etat dispose de suffisamment de matières grises et de compétences disponibles afin d’assurer dans les meilleures conditions l’organisation de la campagne de vaccination.

On se demande donc ce qui aura justifié le recours à, non pas une, mais quatre cabinets de conseils privés pour organiser la logistique de la vaccination en France. Car il n’y a pas que McKinsey qui est intervenu dans l’élaboration de sa stratégie vaccinale.

AN.001.jpeg

Le Ministère de la Démocratie

A une époque où tous les sujets de société sont soumis au débat public et à la controverse médiatique, celui de la démocratie, lui, ne se discute pas.

Comment se fait-il qu’on ne prenne pas le temps de s’interroger sur cette démocratie, à quoi elle sert, à qui elle sert, et surtout comment l’améliorer ? Aurions-nous peur de découvrir qu’elle n’est qu’une façade ? Le peuple a-t-il réellement son mot à dire ? Les dirigeants qu’il a élus sont-ils vraiment représentatifs de sa volonté ? 

Qui suis-je ?
Contact
baby-jesus.jpg

Si Jésus naissait en 2020

Dans la nuit du 24 au 25 décembre 2020, le Samu Social de Paris est intervenu auprès d’un couple de SDF qui avait trouvé refuge dans le parc des Buttes-Chaumont dans le 19e arrondissement de la capitale pour donner naissance à leur nouveau-né. La police s’est immédiatement rendue sur place. D’après les premières constatations, le couple serait originaire de Palestine et était en route vers Calais. Ils ont été pris en charge par les services sociaux de la ville et transférés à l’hôpital Tenon. La mère et l’enfant se portent bien. 

Micro.jpg

Les Liaisons dangereuses

Les annonces du chef de l’état n’ont cependant rien de surprenant. Depuis 72h, elles étaient abondamment commentées par la presse qui semblait avoir été préalablement informée de l’ensemble des mesures prises par l’exécutif. Sur les plateaux radio et TV, les experts défilaient pour peser le pour et le contre - principalement le pour - des décisions qui allaient être annoncées. 

Comment de telles prémonitions sont-elles possibles ?

images.jpeg

Le Dîner de cons...

Vous organisez un dîner pour une dizaine de personnes. Pour être certain de les impressionner, vous vous lancez dans la préparation de recettes exotiques rapportées de votre dernier voyage en Chine.

Effet garanti.

Au menu, vos invités auront le choix entre la soupe de pénis de tigre infusé au gingembre, les oeufs pourris, le rôti de chat, le scorpion grillé, les testicules de poulets marinés, le sauté de crocodile ou les yeux de poissons bouillis.

paradigme_singes.jpg

Le Paradigme des Singes

Un groupe de scientifiques plaça cinq singes dans une pièce au milieu de laquelle se trouvait un escabeau permettant d’accéder à des bananes.

A chaque fois qu’un des singes essayait de grimper à l’escabeau, une douche glacée aspergeait les autres.

Au bout d’un certain temps, à chaque fois qu’un des singes essayait de monter sur l’escabeau, les autres le frappaient par crainte de prendre une douche glacée.

Au bout de quelques temps, aucun des singes ne se risqua à grimper malgré la tentation.

covid-19-le-jour-daprès-355x200.png

Le Jour d'après

Au-delà d’un drame sanitaire sans précédent, le Covid-19 nous offre une opportunité. Celle de comprendre comment nous en sommes arrivé à cette crise, comprendre comment une telle pandémie aura été possible, comprendre les limites de ce modèle de société que nous avons construit sans prendre en considération la réalité de la planète, de ses richesses mais aussi de ses vulnérabilités.

images.jpeg

Ali Melenchon et les 

150.000 parrainages

Vous avez été nombreux à réagir à l’émission consacrée à Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV. C’est au cours de cette émission que le leader de la France Insoumise a mis fin à l’insoutenable suspens qu’il entretenait depuis plusieurs mois au sujet de sa candidature pour la présidentielle de 2022. Le voile est donc levé. Fort du soutien de 150.000 signatures citoyennes, Jean-Luc Mélenchon aurait reçu la légitimité populaire de s’élancer pour une 3ème tentative.

citoyennete.jpg

Parrainages Citoyens

La règle des « 500 parrainages » fait partie intégrante du folklore de l’élection présidentielle. Régulièrement incriminée par les candidats qui peinent à les obtenir, elle a souvent fait l’objet de contestation par les élus eux-mêmes qui dénoncent un système de cooptation organisé par les partis et à leur profit. Mais en refusant de parrainer un candidat, ils se rendent coupable de ''non-assistance à démocratie en danger''. 

Stg.001.jpeg

Clivage

Il fut un temps que les moins de 20 ans n’ont pas connu où la politique, à défaut de transparence, avait le mérite de la simplicité. A cette époque, les positions étaient tranchées, presque binaires. L’ennemi était identifié sans qu’il soit nécessaire de le nommer. Les discours se voulaient volontairement caricaturaux et la nuance interprétée comme une marque d’hésitation. On était de Droite ou on était de Gauche. Point.

Vote%20contre%20Macron-LePen_edited.jpg

Vote Contre

C'est un fait établi et bien connu des commentateurs. Les électeurs ne votent plus par adhésion à un projet politique ou à celui qui le porte. Ils votent par opposition. Le phénomène du vote ’’contre’’ n'est hélas pas nouveau. Depuis 30 ans, les électeurs ont pris la mauvaise habitude de sanctionner le candidat sortant en donnant leur voix à celui d’en face. Cette mauvaise utilisation de notre bulletin de vote est évidemment dommageable pour l’esprit de la démocratie.

3religions-e1475233503876.jpeg

L'origine du Mâle

Sous les hashtag #balancetonporc, les témoignages d’agression et de harcèlement sexuel se multiplient comme des petits pains.  Mais l’affaire Harvey Weinstein n’est que la partie émergée d’un véritable iceberg culturel. Derrière ces révélations, toutes plus sordides les unes que les autres, se cache en effet un mal profond qui touche toutes les couches socio-professionnelles de la population féminine.

Face au déluge d’accusations et de scandales, on ne peut s’épargner un examen de conscience collectif et tenter de comprendre l’origine de tels comportements. Comment en est-on arrivé là ?!

vote blanc SKIK_edited_edited.jpg

Aux actes, Citoyens !

Nous avons été conditionnés à penser que nous devions remettre notre sort entre les mains des politiciens. Nous avons pris la mauvaise habitude de nous en remettre à eux. Pourtant, n’est-il pas de notre devoir, à nous citoyens, de prendre en main notre destin politique, de limiter le pouvoir de cette élite politicienne qui écrit les règles du jeu tout en s’en exonérant, qui verrouille le débat en cumulant les mandats et qui maintient l’électeur dans l’impuissance, la division et la désinformation ?

Noir.001.jpeg

Vote Blanc

L’acte électoral est devenu en France comme dans l’ensemble des démocraties occidentales une pratique ordinaire.  Or, quelle peut être la valeur d’une démocratie où les citoyens ne votent plus pour leurs représentants mais utilisent leur droit de vote uniquement pour sanctionner les élus en place ? Ne serait-il pas plus sain de permettre aux électeurs d’exprimer leur choix par adhésion en leur offrant la possibilité, s’ils le jugent utile, de refuser ces choix ?

Cette option indispensable et volontairement oubliée de notre système électoral existe pourtant : le vote blanc.

images-1.jpeg

Notre Dame des Landes

On applaudira ou on regrettera la décision d'abandonner Notre-Dame-des-Landes. Comme la grande majorité des Français, n’étant pas directement concerné par ce projet controversé, je n’ai jamais eu d’avis tranché sur la question. Abandonner le projet n’est donc, à mes yeux, ni une bonne, ni une mauvaise décision.

En revanche, je m’interroge sur les arguments avancés par le premier ministre. « Les conditions ne sont pas réunies ». Tels sont les mots qui ont été choisis pour justifier la décision du gouvernement.

Il y a là de quoi surprendre.

Tv.jpg

Les Oies de Pavlov

Lorsque je travaillais dans l’immobilier, nous avions pris l'habitude de mettre un fond sonore destiné à créer une ambiance conviviale. ​Le matériel un peu désuet et la réception de mauvaise qualité nous imposaient un choix limité.

Au bout de quelques jours, à raison de 6 ou 7 passages quotidiens, j’étais capable de reconnaitre le son en approche et pouvais même annoncer l’identité du coupable. Comment pouvait-il en être autrement ? Je n’entendais que ça à longueur de journée !

Café.001.jpeg

La machine à café

Au lendemain du Grand débat du premier tour, j'ai tenté de comprendre de quelle façon très concrète les programmes des 11 candidats à l'élection présidentielle pourraient s'appliquer à notre quotidien. Je suis donc parti d'un problème simple et ai imaginé les propositions de ces aspirants au trône de France pour le résoudre.

Voici ce que seraient leurs réponses.

En Marche forcée

La victoire de LREM aux élections législatives n’est une surprise pour personne. Toutefois, avec un taux d’abstention historique au second tour (57%), il convient de relativiser l’ampleur du phénomène. En effet, quand 19% seulement des inscrits valident le projet gouvernemental, le raz-de-marrée annoncé n'est plus qu'une vaguelette à marée basse ! 

Il n’en demeure pas moins qu’avec ses 308 élus, le mouvement d’EM obtient à lui seul une majorité parlementaire qui devrait lui laisser les coudées franches pour mener à bien les réformes promises pendant la campagne présidentielle.

Paradise Papers

Pour le commun des mortels, l’idée du paradis sur Terre renvoie immédiatement à cette image d’île déserte bordée de sable blanc, de soleil et d’eaux turquoises. Seychelles, Maldives, Ile des Pins, Bora-Bora, autant de noms évocateurs qui, pour toute souris qui se respecte, invitent à la rêverie et alimentent les désirs d’évasion. 

Pour les chats qui nous gouvernent, ces destinations de rêve se nomment Ile de Man, Jersey, Luxembourg, Delaware, Malte ou encore Bermudes. L’intérêt de ces petits coins de paradis ne tient pas en la beauté de leurs plages. Si les grandes fortunes du monde ont choisit de s’y établir, c’est uniquement pour planquer leur fortune.

Abstention, piège à con ?

Inspirée de la célèbre formule de Jean-Paul Sartre, ''élections piège à con’’, la question trouve tout son sens à l'approche de nouvelles élections alors qu’une fois de plus le phénomène abstentionniste se confirme comme le premier parti de France. Mais plutôt que de s’en émouvoir, il convient de comprendre le sens de cette abstention à la fois massive et systématique.

Que dit-elle ? A quoi sert-elle ? A qui sert-elle ?!

Revivez l'aventure du Parti du Vote Blanc à travers les campagnes et actions menées depuis 2012. 

Des Européennes de 2014 à la présidentielle de 2017, retrouvez les articles emblématiques qui ont fait de l'association le mouvement de référence sur la question de la reconnaissance du Vote Blanc. 

Pour davantage d'articles, cliquez sur le logo des Citoyens du Vote Blanc  

Logo_Citoyens_duVote_blanc_INV_BD_400x17

19 octobre 2018

Présidentielle 2017

(Re)découvrez la campagne du candidat du vote blanc pour la présidentielle de 2017. Du Wall Street Journal à Marianne, retrouvez tous les articles de presse consacrés à mon combat pour la reconnaissance du vote blanc.

Logo_Citoyens_duVote_blanc_INV_BD_400x17

29 avril 2016

Sommes-nous en démocratie ?

C’est cette surprenante question qui a servi de thème au débat organisé à l’université de Lyon le 29 avril 2016.

Les organisateurs m’ont invité à rejoindre un parterre de personnalités. Un avis pragmatique attendu comme un éclairage complémentaire et utile aux considérations purement théoriques. 

Capture d’écran 2021-02-08 à 12.23.57.pn

28 mars 2017

Vote Blanc sur BFMTV

J'étais invité sur BFMTV pour commenter le sondage IFOP concernant l'intérêt des Français pour le vote blanc. 40% d'entre eux auraient préféré voter ''blanc'' en 2017 si le vote blanc avait été pris en compte.

Retrouvez l'émission en suivant le lien ci-dessous.

YouTube-icon-full_color.png

19 octobre 2018

Européennes 2014

Les élections Européennes de 2014 ont été un formidable exemple de mobilisation citoyenne au service de la démocratie.

Le Parti du Vote Blanc à mené sa campagne aux cotés de ses homologues Espagnols, Allemands, Irlandais et Italiens.

Revivez la campagne à travers les articles de presse, communiqués et clip de campagne

Logo_Citoyens_duVote_blanc_INV_BD_400x17

21 avril 2019

Ma candidature estimée à 10% par l'IFOP

« Stéphane Guyot, le candidat du vote blanc, est crédité de 10% d’intentions de vote au 1er tour de l’élection présidentielle 2017 ».

Ce n’est pas un nouveau gag du Gorafi mais le très sérieux institut IFOP qui lâchait cette bombe. Un sondage étonnamment peu relayé par les médias pourtant habitués à fonder leurs commentaires sur ce type d’étude d’opinion. On se demande bien pourquoi.

Celle-ci aurait pu bouleverser tous les scénarios attendus ; ceci explique sans doute cela…

Capture d’écran 2021-02-08 à 12.23.57.pn

14 mai 2019

Pétition pour le vote blanc

Une pétition en faveur de la reconnaissance du vote blanc a été déposée sur le site Change.org

Plus de 310.000 personnes l'ont déjà signée. Et vous ?

Unknown.png