Le Pays des Souris est une lettre d'information hebdomadaire à travers laquelle je propose un éclairage décalé sur l'actualité politique du pays et décortique avec humour l’état de la démocratie représentative et de ses dysfonctionnements. 

Le titre ''Pays des Souris'' est emprunté au célèbre discours Mouseland prononcé par le sénateur nord-américain Tommy Douglas en 1965.

Cette lettre se fixe pour objectif de répondre à une question : sommes-nous gouvernés par des Chats ?

Bienvenue !

Stéphane Guyot

stephane-guyot.jpg
 

Législatives 2022 

Vous connaissez mon attachement à la modification des règles du jeu électoral afin de permettre à toutes les Souris de bonne volonté un accès équitable à l’engagement politique. Les élections législatives des 12 et 19 juin nous offrent cette opportunité de participer activement à la vie politique du pays. Nul besoin de compétences particulières. A l’image des jurés d’assises, chacun d’entre nous peut décider, en son intime conviction, qu’une loi doit être votée ou non.

 

Je vous propose donc de nous mobiliser et de présenter nos propres candidatures dans chacune des 577 circonscriptions de France afin d'imposer au prochain locataire de l'Elysée une cohabitation vertueuse avec le peuple Français.  

 

Nul besoin de prostituer notre citoyenneté en adhérant à un parti pour agir efficacement. Etre candidat aux législatives, ce n’est pas s’engager à appliquer bêtement à l’ensemble du territoire un même programme imaginé dans les beaux quartiers parisiens. Bien au contraire, s’engager aux législatives, c’est défendre des convictions personnelles, se battre pour des valeurs et des principes. S’engager aux législatives c’est se mettre au service d’une circonscription électorale, de son authenticité, de son dynamisme local, de sa culture, de ses traditions et de ce qui fait sa richesse si particulière. C’est être soi-même issu d’un territoire, le représenter et défendre les aspirations de sa population.   

 

Les 577 Souris volontaires seront réunies, non pas derrière une étiquette et son catalogue de promesses, mais sous un label commun, sorte d’étendard flamboyant, libre et non-partisan. Chaque candidat défendra ses convictions propres et s'engage à agir en totale transparence avec les électeurs de sa circonscription. Cette multiplicité de profils et de sensibilités porte en elle les germes d’une Assemblée véritablement représentative de la sociologie de la population. Il est là, l’ADN de la proportionnelle. Une proportionnelle qui repose sur le pluralisme de l’opinion et non exclusivement sur l'appartenance à tel ou tel clan politique. 

Nous sommes nombreux à aspirer à un véritable changement des pratiques démocratiques. N’attendons plus après ces professionnels du mandat pour changer quoi que ce soit aux règles qu'ils se sont fixés. Soyons nous-mêmes ce changement et agissons au coeur de la matrice législative pour reprendre le contrôle de notre destin politique. 

Stéphane Guyot

APdS.jpeg

Le Pays
des Souris...

Il était une fois, dans une galaxie lointaine, très lointaine, un lieu imaginaire, un pays merveilleux appelé « le Pays des Souris ». C’était un lieu où vivaient, travaillaient et jouaient toutes les petites souris, où elles naissaient et mouraient. 

Le Pays des Souris était bien organisé. Chacune avait sa place et jouait un rôle dans la société. Elles avaient même un parlement et, tous les cinq ans, elles votaient pour leurs représentants. Ainsi, à chaque élection, toutes les petites souris avaient pris l’habitude de se rendre aux urnes afin d’élire leur gouvernement, un gouvernement constitué exclusivement… de gros chats noirs. 

La plupart des chats noirs faisaient bien leur travail. Ils dirigeaient leur gouvernement avec dignité et écrivaient de bonnes lois, c'est-à-dire des lois qui étaient bonnes pour les chats. 

Une de ces lois disait que les poches des souris étaient trop petites pour que les grosses pattes des chats noirs puissent y entrer. Il fallait donc, dans l’intérêt du Pays des Souris, que leurs poches soient agrandies de sorte qu’on puisse les vider plus facilement. Une autre loi stipulait que les souris ne travaillaient pas assez longtemps et qu’il convenait, toujours dans l’intérêt de leur pays, qu’elles continuent à cotiser toute leur vie pour financer le système des retraites ; le leur mais aussi celui des chats noirs qui était bien plus avantageux.

 

Ces lois, qui étaient bonnes pour les gros chats noirs, n’étaient évidemment pas bonnes pour les petites souris. Elles les trouvaient même de plus en plus dures et, quand elles ne purent plus les supporter, quand leur vie fut devenue trop difficile, les souris décidèrent qu’il fallait faire quelque chose. Il fallait que ça change. Alors elles se rendirent en masse aux urnes et votèrent contre les gros chats noirs pour élire… des gros chats blancs…! 

Dernières Lettres

Couverture-livre renouveau.001 copie 6.jpeg

Aux actes, citoyens !

Présentons nos candidatures dans nos circonscriptions respectives. Quel que soit le vainqueur de la présidentielle, quelle que soit la couleur du Chat qui prendra place à l’Elysée, il trouvera sur son chemin 577 Souris indépendantes qui auront à coeur de défendre les intérêts exclusifs d’un peuple en souffrance. 

CdG.001.jpeg

Appel aux maires de France

Au cours des semaines qui viennent, ils seront nombreux, les candidats à la candidature, à solliciter votre soutien afin de valider leur projet pour la France. C’est en effet à vous, élu(e)s de la République, que la Constitution a confié le devoir de désigner les futurs candidats à l’élection présidentielle de 2022. 

Prophetes.001 copie.jpeg

Les Prophètes

Les partis politiques sont à la démocratie ce que les religions sont à notre spiritualité. Il y a 2000 ans, les prophètes se nommaient Jésus, Abraham, Moïse, Jean-Baptiste, Noé ou Mahomet. Ils détenaient un savoir qui ne se discutait pas, directement hérité d’un Dieu qui s’était adressé à eux afin qu’ils transmettent son message. Leur parole était sacrée, leur vérité incontestable.

ni, ni.002.jpeg

Si j'étais candidat en 2022

Si j’étais candidat à la prochaine présidentielle, je serais porteur d’un projet collectif élaboré avec de nombreuses petites Souris issues du monde associatif et de la société civile. Les Français auraient été consultés préalablement à l’élaboration du projet afin qu’ils expriment leurs attentes sur 5 thématiques piliers de mon programme : Institutions, écologie, fiscalité, sécurité, santé.

Abonnez-vous à la Lettre des Souris

Merci pour votre envoi !

Liberté vote blanc.jpeg

Prendre le risque
de la Démocratie

le nouveau livre de Stéphane Guyot

éditions Librinova

Présentation du livre

Prendre le risque-livre.001.jpeg

« Qu’est-ce que cette statue intouchable qu’on appelle la démocratie ? Comment fonctionne-t-elle ? Pour quel profit ? Comment les gens peuvent-ils accepter de jouer avec des règles truquées ? ».

A l’aune d’un scrutin déterminant pour la France, les interrogations de l’écrivain portugais José Saramago - prix Nobel de littérature - trouvent une résonance particulière.

Alors que le ras-le-bol électoral est devenu la première force politique du pays, « Prendre le risque de la démocratie » apporte les premiers éléments de réponse.

A travers cette analyse de notre démocratie, de ses carences et de ses faiblesses, ce livre se veut un témoignage personnel enrichi de réflexions théoriques et objectives.

Les arguments sont concrets et documentés. Ils résultent d’un retour d’expérience et d’anecdotes vécues pendant 10 ans au cœur de la machine électorale française.

« Prendre le risque de la démocratie » passe au scalpel l’état de la démocratie représentative, décortique avec humour ses insuffisances et propose une analyse objective sur l’origine de ses dysfonctionnements. Il replace le quinquennat d’Emmanuel Macron dans un contexte plus général de pratiques répétées depuis plus de 30 ans et propose un ensemble de mesures réalistes et complémentaires visant à restaurer le lien de confiance aujourd’hui rompu entre l’électeur et ses élus. 

A lire absolument avant d'aller voter en 2022 !

 
 

A propos

Simple citoyen français engagé en politique, c’est au lendemain du premier tour des élections Régionales de 2010, premier tour marqué par une abstention record à 53,67%, que je lance l'idée de créer une association politique dédiée à la reconnaissance du vote blanc.

Considérant en effet le vote blanc comme une solution à la crise de confiance qui se traduit par le recours à l'abstention et au vote sanction, je crée en novembre 2010 le Parti du Vote Blanc. 

Ce mouvement indépendant est considéré aujourd'hui comme l’association de référence sur les questions de vote blanc et d’abstention. 

Putsch Media.png

Parallèlement au Parti du Vote Blanc,  je propose une réflexion de fond sur le fonctionnement de nos institutions. A travers la Lettre du Pays des Souris je  porte un regard volontairement décalé sur l'actualité politique et propose des solutions concrètes pour encourager la participation citoyenne.

Défenseur infatigable depuis plus de 10 ans au service d’une démocratie rénovée, je milite pour la création d’un Ministère de la démocratie et oeuvre avec passion au service d’une citoyenneté active. 

Mon credo : rendre le citoyen acteur de son destin.

Couverture-livre renouveau.001.jpeg

         N° ISBN :  9791026289883

Acheter le livre

Le livre existe en version papier classique ou en version numérique à télécharger. 

Il est disponible  sur le site de l'Editeur Librinova, mais aussi dans toutes les bonnes librairies et réseaux Fnac, Amazon, Furets du Nord, etc.... 

images.png
Unknown-1.png
Unknown.png
Unknown.jpeg
logo-Fnac.png
 

Avis des lecteurs

Encore une fois, un constat criant de vérité, Stéphane ! 

Comment faire pour réveiller toutes ces petites souris fatalistes et masochistes ?

Valérie

Je vous accompagne depuis un bon moment et suis 100% d'accord avec votre constat politique et les idées que vous développez pour la Démocratie que nous devons construire.

Merci et bravo à vous.

Marie

Ces propos sont le reflet de mes pensées depuis de nombreuses années.

Michel

Bonjour et merci Stéphane,

pour ces articles ou tout est dit de façon claire et étayé.

Bonne continuation.

Philippe

Toujours ravi de vous lire. Bravo pour votre constance dans la défense des souris. C'est un plaisir de constater que "s'il n'en reste qu'un vous seriez celui-la".

Vous feriez un excellent candidat pour le CDD proposé !

Alain

Capture d’écran 2021-09-13 à 17.16.24.png
 

Contact

Vous pouvez m'adresser vos questions, réactions et demandes d'interview           en écrivant à cette adresse :

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon

Un grand merci à Gilles Estines / agence-kerozen.com pour l'image de couverture du livre