Changer le Constitution

Le Parisien 

Abstention « Changer la Constitution »

05/11/2014 - leParisien.fr 07/11/2014 19:28

 

Il a eu le déclic il y a quatre ans, au lendemain d'élections régionales marquées par une abstention record. Stéphane Guyot a créé avec une poignée d'amis le Mouvement pour le vote blanc : « Nous sommes des citoyens qui croyons à la politique mais plus du tout aux partis pour les représenter. Beaucoup d'abstentionnistes expriment leur refus de l'offre politique telle qu'elle leur est proposée. Mais l'outil de l'abstention est flou. Avec le vote blanc, dont nous réclamons qu'il soit comptabilisé comme un suffrage exprimé, nous disons en substance : On veut exprimer notre citoyenneté, mais nous ne nous retrouvons pas dans les candidats sélectionnés par les partis. » Car si depuis le 1er avril, le bulletin blanc est distingué des bulletins nuls, il n'est pas pris en compte dans les suffrages exprimés et n'a donc pas de conséquence sur l'issue du scrutin.

 

Le mouvement revendique aujourd'hui 4 000 adhérents et une présence active sur les réseaux sociaux. « Nous voulons sortir de l'alternative des partis politiques qui ne mettent plus en place que des règles les concernant et ne représentent plus grand monde. C'est un théâtre de boulevard qui favorise le FN et crée des clivages politiques artificiels. »

 

 

Pour Stéphane Guyot, la réforme majeure, c'est de changer la Constitution de la Ve République : « Son article 4 confie la représentation politique aux seuls partis politiques. Nous pensons qu'il faut changer les règles du jeu démocratique et donner aux citoyens les moyens de réécrire une Constitution qui servira de base à une nouvelle organisation politique de notre société. » Une Constitution qui mettrait à niveau égal de parole les associations, les acteurs de la vie citoyenne sous toutes ses formes et les partis : « Aux gens de décider eux-mêmes ! Il faut en finir avec l'illusion du messie en politique, de l'homme providentiel qui réglera tous les problèmes. » Le mouvement juge urgent d'instaurer une Assemblée constituante et de promouvoir le référendum.

 

Ce seront les thèmes de sa campagne pour 2017, année de la prochaine élection présidentielle.

 

 A voir          

 Le chiffre      

87% des Français     considèrent que les responsables politiques ne se préoccupent pas, ou peu, des gens comme eux.

Et vous ?

 Ailleurs sur le Web              

41% des Français ne veulent voter ni pour Hollande, ni pour Sarkozy.

L'agonie du système politique

Islande, une leçon de démocratie

Au Pays

     des Souris

le Blog politique de

Stéphane Guyot

©Stephane Guyot 2020- Tous droits réservés