Entretien à l'elysée

En ce jour de janvier 2015, la France est sous le choc. Les terribles attentats qui ont frappés Charlie Hebdo ont marqué l'opinion et fragilisé la cohésion du pays.

Pour éviter qu'un repli identitaire en faveur du FN ne vienne répondre un peu trop vite à cette vague d'attentats, je sollicite un entretien auprès de l'elysée afin d'expliquer en quoi la reconnaissance du vote blanc interviendrait comme un barrage à la montée du Front National.

Un entretien de 45 minutes au cours duquel j'ai eu l'occasion de développer les arguments plaidants en faveur d’une réelle prise en compte du vote blanc :

 

  • La montée inquiétante des votes extrêmes, utilisés comme refuge au ras-le-bol des électeurs

  • Un taux d’abstention record qui fragilise la légitimité des élus

  • Une prise de conscience citoyenne des dysfonctionnements de notre système électoral

 

Ces arguments ont été entendus avec la plus grande attention, insistant nottament sur la vision ”positive” d’un outil perçu jusque-là par le pouvoir politique comme dangereux pour lui-même.

"Votre intuition est juste et vos arguments pertinents'', m'ont confiés les conseillers du président Hollande, avouant cependant que de telles mesures constitueraient, d'un point de vue purement politique, un risque évident de ne pas être élus. 

 

‘’Etes-vous prêts à prendre le risque d’entendre la voix des électeurs insatisfaits ou préférez-vous courir le risque de voir le Front National l’emporter en 2017 ?’’

Ma question est demeurée sans réponse...

©Stephane Guyot 2020- Tous droits réservés