Ministère de la démocratie

AN.001.jpeg

« Qu’est-ce que cette statue intouchable qu’on appelle la démocratie ? Comment fonctionne-t-elle ? Pour quel profit ? Comment les gens peuvent-ils accepter de jouer avec des règles truquées ? Que se passerait-il s’ils en prenaient soudain conscience ? ». 

                                                                                                                José Saramago - Prix Nobel de Littérature

   A une époque où tous les sujets de société sont soumis au débat public et à la controverse médiatique, celui de la démocratie, lui, ne se discute pas. Comment se fait-il qu’on ne prenne pas le temps de s’interroger sur cette démocratie, à quoi elle sert, à qui elle sert, et surtout comment l’améliorer ? Aurions-nous peur de découvrir qu’elle n’est qu’une façade ? Le peuple a-t-il son mot à dire ? Les dirigeants qu’il a élus sont-ils représentatifs de sa volonté ? Peut-il s’opposer à des décisions qu’il n’a pas souhaitées, voire prises contre sa volonté ?

    Certes, les élections sont libres, mais la sélection des candidats est verrouillée par un système conçu par ceux qui en profitent directement. La réalité du fonctionnement des institutions n’a plus rien à voir avec la promesse d’une démocratie digne de ce nom. C’est pourquoi il est urgent d’engager une mutation profonde de nos pratiques démocratiques et électorales.

   Certains seraient tentés de penser qu’une révision de nos institutions ne serait pas le premier souci des français. Ils considéreront sans doute que la crise économique liée à la gestion du Covid-19, la réforme du système de santé, les problèmes de chômage, d’éducation ou d’insécurité sont autant de préoccupations auxquelles la campagne de 2022 devrait répondre en priorité. Elles le sont évidemment. Mais ce sont bien les dysfonctionnements de notre démocratie qui expliquent l’importance de nos difficultés au quotidien. Tant que le problème institutionnel ne sera pas résolu et que les mêmes politiciens de carrière continueront à préempter les mandats, les mêmes mauvaises décisions continueront à être prises par les mêmes élus, déconnectés de la réalité des français et n’agissant que dans l’intérêt de ceux qui ont financé leur campagne.

   Restaurer le pacte démocratique constitue un défi majeur et essentiel. Pour impulser une dynamique vertueuse capable de rétablir la fonction politique dans toutes ses dimensions : légitimité, autorité, confiance, prise en compte de l’intérêt général, capacité à rénover, je vous propose d’engager collectivement le chantier de la refonte du système démocratique

   Vous pouvez me faire part de vos propositions en complétant le formulaire ci-dessous. Elles seront soumises aux lecteurs du Pays des Souris avant d’être synthétisées dans un rapport qui sera adressé aux candidats de 2022.

Ces propositions devront obéir à un impératif d’éthique, de transparence et d’exemplarité que les Français sont en droit d’exiger de leurs représentants. Elles répondront ainsi à une attente de plus en plus pressante des citoyens en faveur d’un changement des pratiques électorales et, de façon plus générale, d’une redéfinition de l’institution démocratique. A titre d’exemple : le septennat unique, la proportionnelle, le nombre des élus et la définition de leur statut, le non-cumul des mandats dans le temps, l’éthique dans la vie publique, la fabrication de la loi et le contrôle de son application, le RIC et les assemblées consultatives citoyennes… 

    Votre réflexion s’articulera autour de 5 principes  :

  • Dé-professionnaliser l’engagement politique

  • Impliquer les citoyens dans le processus législatif

  • Définir les règles de participation électorale

  • Garantir une véritable représentativité de nos élus

  • Diminuer le coût  du train de vie de l’Etat

   Face aux incertitudes de 2022, il est urgent de « repenser la démocratie ». Les enjeux sont de taille et à la hauteur de l’attente des citoyens : restaurer l’indispensable lien de confiance entre gouvernants et gouvernés et doter la France d’un système de gouvernance moderne et efficace. Telle est l’ambition du Ministère de la Démocratie

 

Proposition Démocratique

Si vous souhaitez m'adresser un document

(Pdf de préférence), envoyez-moi vos pj par mail à aupaysdessouris.org@gmail.com 

3

...

Parrainages Citoyens

La règle des « 500 parrainages » fait partie du folklore de l’élection présidentielle. Régulièrement incriminée, elle a souvent fait l’objet de contestation par les élus eux-mêmes qui dénoncent un système de cooptation au profit de partis. Il est temps de la compléter par un dispositif impliquant directement l’électeur dans la sélection des candidats habilités à se présenter : le « parrainage citoyen ».

2

Vote Blanc

Quelle peut être la valeur d’une démocratie où les citoyens ne votent plus pour leurs représentants mais utilisent leur droit de vote uniquement pour sanctionner les élus en place ? Ne serait-il pas plus sain de permettre aux électeurs d’exprimer leur choix par adhésion en leur offrant la possibilité, s’ils le jugent utile, de refuser ces choix ?

Cette option volontairement oubliée de notre système électoral existe pourtant : le vote blanc.

Son message est clair et sans ambiguïté : ‘’Aucun des choix proposés ne me convient’’.

1