C'est l'histoire d'un mec...

...qui cherche du boulot

C'est l’histoire d’un mec qui a travaillé pendant près de 20 ans dans l’industrie audiovisuelle. Son boulot consistait à fabriquer les CD, DVD et Blu-Ray que vous achetiez autrefois à la Fnac ou en grande distribution. Pendant 20 ans, le mec a fait du développement commercial, de la gestion d’équipes, de la prospection. Il a même monté sa boite et créé des emplois. 

 

Malheureusement, la révolution digitale est passée par là. Plus personne n’achète de CD ni de DVD. Aujourd'hui, tout le monde télécharge. Résultat, sur les 10 principales usines européennes, il n’en reste plus que 3 qui survivent en se partageant les miettes d’un marché autrefois prospère. Son métier a purement et simplement disparu. 

 

En 2010, face à la nécessité d’une reconversion professionnelle, le gars se lance dans un projet associatif atypique : mener des actions de lobbying politiques et médiatiques afin de faire évoluer le code électoral sur la question de la reconnaissance du vote blanc. Ce truc-là, il y pense depuis longtemps mais il n’a jamais eu l’occasion de s’y consacrer vraiment. Priorité à sa carrière professionnelle. Mais quitte à se reconvertir dans un autre secteur, il se dit que là c’est le moment où jamais !

 

Rapidement, il se retrouve à la tête d’une équipe d’une trentaine de personnes et de plusieurs centaines de sympathisants répartis sur tout le territoire. Il est invité dans de nombreux médias (1) et s’improvise conférencier dans des écoles et des maisons de quartier.

Il intervient à l’Assemblée nationale (2) et sera même reçu à l’Elysée (3) pour plaider sa cause !

Son association (4) rencontre un succès immédiat. En quelques années, elle deviendra la référence auprès du public, des médias et du monde politique. En 2017, son site internet enregistrera une fréquentation régulière de plus de 5 000 visites/jour avec un pic à 85 000 visites pour la seule semaine du second tour de l’élection présidentielle.

 

Cette histoire, c’est aussi celle d’un mec qui a été au bout de son projet, a réussi à faire voter une première loi en 2014 (5) et qui a imposé le vote blanc dans les programmes de 10 des 11 candidats au 1er tour de la dernière élection présidentielle.

 

Mais cette histoire est arrivée à son terme et le mec a envie de transformer l’essai en rejoignant une structure pour s’y épanouir professionnellement. Avec une telle expérience, il a acquis de nombreuses compétences transversales qui peuvent aisément s’appliquer à de nombreux domaines : management d’équipes, conduite de projet complexe, développement commercial, prise de parole publique, rédaction d’articles, de newsletter…

 

En plus, le gars considère que son âge est plus un atout qu’un handicap. Il pense qu’à 50 ans, on est certainement plus riche de son expérience que de ses diplômes et qu’à son âge, on ne se laisse plus facilement impressionner…

 

Cette histoire, vous l’avez compris, c’est surtout la mienne. L’histoire banale d'un mec qui a engagé une reconversion professionnelle, qui a envie de bosser en donnant du sens à son travail et qui fait appel à son réseau pour le mettre en relation avec les décideurs de son secteur.

 

Alors si vous êtes :

  • A la tête d’une ONG,

  • Dirigeant d’une association de défense des intérêts de la population,

  • Responsable d’une institution en lien avec les questions de citoyenneté ou de rénovation démocratique,

 

et que vous recherchez quelqu’un de sympathique, motivé, impliqué, curieux, engagé et compétent pour :

  • Assurer l’animation de votre réseau, 

  • Coordonner vos équipes,

  • Intervenir auprès des pouvoirs publics, 

  • Assurer la promotion de votre mouvement dans les médias,

  • Définir une vision stratégique sur le long terme.

 

Appelez-moi au 06 99 50 95 46

 

(1) https://www.youtube.com/watch?v=ZschkS_0rvs&feature=youtu.be

(2) http://www.synopia.fr/wp-content/uploads/2017/01/Actes-17-10.pdf

(3) https://www.au-pays-des-souris.org/elysee

(4) www.parti-du-vote-blanc.fr

(5) https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2014/2/21/INTX1240667L/jo/texte

©Stephane Guyot 2020- Tous droits réservés